1 SEPTEMBRE S. DJÎILE (Gilles)

Notre calendrier populaire dédouble ce saint Abbé († 720) et en fait un « S. DJÎLE L’EWARE » (S. Gilles l'Égaré ou l'Étonné) et un  « S.DJÎLE LI PÂHÛLE » (S. Gilles, le Paisible, le Calme).

- Li Pâhûle est honoré à Fraipont (Louveigné) pour les enfants apathiques et somnolents, que l'on voudrait voir plus dégourdis.

 - L'Ewaré était ainsi surnommé parce que, jadis, la main naïve qui avait enluminé sa statue lui avait fait des yeux énormes qui lui prêtaient l'air stupéfait. Un restaurateur maladroit, iconoclaste de nos belles légendes wallonnes, fit récemment réduire les dimensions des orbites. Hélas ! tout le monde n'a point une âme d'artiste ; et la plupart de nos temples ont subi une restauration qui n'est souvent qu'une insulte. L'Imagerie religieuse elle-même, si jolie autrefois; a subi l'influence néfaste d'une école moderne.

A S. Gilles-lez-Liège, dans la petite chapelle dont le clocher pointu s'aperçoit de tous les points de la cité, il y avait jadis une chambrette fermée par une porte à claire-voie. C'était là que les pèlerins déposaient en offrande de petits animaux vivants, tels que poules, canards, lapins.

S. Gilles est prié pour la guérison du cauchemar (Liège; - Trois Ponts; - aux Taillis(Bihain); - Chaineux; - Huy, à la Collégiale ;- Froidthier, etc.)-pour les convulsions, l'épilepsie et tout genre de maladie nerveuse (Huy); - pour le soulagement des enfants anormaux (à Chauveheid, entre Chevron et Rahier); -pour les convulsions (Thynes); - pour l'épilepsie des hommes et des porcs (Rumsdorp-lez-Landen). Ici, on porte en offrande une poule noire que l'on place dans une cage à la porte de l'église. Le curé procède à la vente des gallinacés sous le porche du temple et l'argent recueilli sert à fonder des messes pour les trépassés.

AUBADE DES MÈNESTRIERS

En vertu d'une ancienne Ordonnance du Prince-Évêque de Liége, en date du 10 février 1534, S. Gilles devint le patron de la Compagnie des ménestriers et des cuisiniers. Les premiers étaient tenus de se rendre chaque année au sanctuaire, le jour de la fête du saint et d'y donner une aubade, gratuitement. Les absents étaient frappés d'amende.

SPOTS

«Vas' ti fé pinde à S. Djile, lêd rossê !» (Va te faire pendre à S. Gilles, laid roux) C'était en effet sur le plateau de S. Gilles que, jadis, l'on pendait les étrangers, hors les murs de la cité. Les citadins étaient décapités sur la place du Marché, au pied des degrés de la prison du Maire; pendus sur la même place, en face du Neuvice, et guillotinés plus tard sur la place-aux-chevaux (actuellement Place du théâtre).

Fér dès oûy’s come S. Djiles l'èwaré (faire des yeux comme S. Gilles), ou paraître estomaqué.

 

3 SEPTEMBRE

S. R'MAKE (Remacle)

Vingt-septième évêque de Liége et fondateur du couvent de Malmédy-Stavelot († 669). - Patron des Ardennes Wallonnes. - Liège lui avait dédié deux temples, l'un qui existe encore aujourd'hui « S. Remacle delà le pont d'Amercoeur, fondé en 1072 », l'autre démoli depuis, qui se trouvait en face de S. Martin « S. Remacle en Mont, bâtie l'an 976 et selon aulcuns l'an 1042 ».

EMPREINTE DU PIED DE S. REMACLE

 A la Sauvenière, au-dessus de Spa, il y a une pierre qui porte l'empreinte d'un pied. On prétend que S. Remacle s'étant endormi en cet endroit, y laissa l'empreinte de son pied et les femmes y placent le leur pour obtenir la fin d'une décevante stérilité. - Une même empreinte se trouve à Targnon-sur-Amblève, mais elle est beaucoup moins connue.

LES EMPREINTES MERVEILLEUSES

Le Folklore connaît de très nombreuses empreintes du même genre. Il y en a en tous pays. Au sommet d'une éminence voisine de l'Écluse (Douai) on montre au touriste l'empreinte, dans une pierre, des griffes de Lucifer ; - à Bavincourt (Pas de Calais) celle du pied de S. Vaast ; - etc, etc.

REMÈDES POPULAIRES

IMPUISSANCE. -- Faire asseoir le mari sur deux branchettes de houx disposées en croix sur un siège en bois.

A Spa, la jolie cité balnéaire wallonne, la ville fête son saint patron en cuisant d'énormes tartes dont d'aucunes atteignent soixante-quinze centimètres de diamètre.

17 septembre

S. LANBIÈT (Lambert)

En wallon: Lanbièt et Lanbèrt - Les diminutifs : Banbièt et Banbèrt signifient balourds :

- Patron de la Cité de Liège où Lambert trouva le martyr sous l'épée du Comte Dodon d'Avroy, vengeur d'Alpaïde, concubine de Pepin de Herstal que le prélat avait outragée publiquement au cours d'un banquet. La légende veut que tous les descendants du meurtrier aient six doigts à la dextre afin de les désigner au mépris de tous.

On dit encore parfois : « Ti d'hins dèl race di Dodo ; t'ès-st- on moudreû » (Tu descends de la race de Dodon, tu es un meurtrier).

S. Lambert, évêque de Liège († 708) était le patron du bon métier des porteurs au sac et des cureurs de toile.

- A Serinchamps (Ciney), dans un bosquet d'arbres en pleine campagne, se trouve la statue de différents saints, dont un S. Walthère baillant et un S. Lambert que l'on invoque pour le mal de dents.

- A Jodoigne, on le prie pour le mal de jambes.

- A Liège, les proches parents d'une femme dans les douleurs faisaient extérieurement, trois fois de suite, le tour de la Cathédrale S. Lambert. Depuis sa démolition, on fait parfois encore le tour de la Cathédrale S. Paul.